ALTRAN victime d’une forte cyberattaque dont l'auteur demande à être payé en bitcoin


Source : MIB


Date de publication : 2019-01-28






ALTRAN spécialiste en Conseil, ingénierie avancée et technologie et R&D, a annoncé avoir été le 24 janvier victime d’une cyberattaque en affirmant qu’aucun vol de données ni cas de propagation de l’incident à ses clients n’a eu lieu.

La réaction du groupe français a été de déconnecter immédiatement son réseau informatique et toutes ses applications dans le but de protéger les données de ses clients, employés et partenaires. Altran a reconnu également que son activité interne avait été paralysée par cette attaque en raison des mesures préventives qu'elle a dû prendre en urgence, afin de limiter les dégats.

Selon Le monde informatique le plan d’action de la société comprenait la mobilisation d’experts techniques et d’investigation indépendants de renommé au niveau international. Contactée par la rédaction de la même source, la direction de la communication a précisé que ses opérations hors Europe n'avaient pas été touchées et qu’il s’agissait d’une attaque de type virus (en l'occurence un ransomware - rançongiciel en français- , ce qui a été ensuite corroboré) qui a donc impacté les sites européens où la societé est active.

Selon Lexpansion Lexpress ce software malveillant - un nouveau rançongiciel selon Altran - s'est diffusé sur plusieurs plateformes en Europe et son auteur demande un paiement en bitcoin contre la clef de déchiffrement nécessaire pour pouvoir récupérer les accès aux informations et systèmes bloqués. La firme a confirmé avoir refusé de donner le nombre de machines impactées mais assure être couverte par son assureur.

A lire aussi

Copyright 2018 ©